Un nouveau livre a mon actif

Pars vite et reviens tard

Je ne suis pas un grand lecteur (il faut entendre par là que je mets pas mal de temps pour achever un livre.) mais je viens de finir mon premier livre de Fred Vargas  » Pars vite et reviens tard « . Un policier qui se passe dans notre capitale avec pour intrigue un meurtrier qui sèmerait la peste. Bon livre, les personnages sont attachants mais je n’ai pas eu cette envie de le finir au plus vite comme j’ai déjà pu l’avoir.

Je m’attaque à un nouvel auteur Jo Nesbo, auteur norvégien et son premier ouvrage  » L’homme chauve-souris  » qui lui a valu le prix de meilleur roman policier scandinave. C’est le premier livre d’une série de l’inspecteur Hary Hole et la scène se passe en … Australie comme c’est bizare.

Et pourtant c’est vraiment le hasard, j’avais découvert cet auteur dans un article de GQ et je l’avais mis sur ma liste des auteurs à découvrir. Alors attendons le résultat. Dans combien de mois ??

Publicités

20 septembre 2009. Livre. 2 commentaires.

Taniguchi, quand tu me tiens …

quartier lointainOn m’a prêté, au boulot, deux BD de Jiro Taniguchi, Quartier Lointain, puis le Journal de mon père.

J’ai été surpris par la simplicité de ces dessins contrairement à certains mangas dont les coups de crayon sont souvent associés à des personnages ou à un décor en mouvements. Ici, les scènes sont posées, calmes.

journal de mon pèreCes deux œuvres traitent principalement de l’attachement à la famille mais aussi d’une envie forte de retourner à l’enfance pour comprendre le pourquoi du comment de certaines expériences de sa jeunesse. On retrouve dans les deux l’histoire d’un enfant qui vit difficilement la séparation entre son père et sa mère.

Dans quartier lointain il re vit une partie de son enfance au travers d’un mystic retour dans le passé, mais avec son esprit d’adulte, et donc sa vision d’adulte, avec une envie forte de changer le passé. Mais comme il l’est dit dans «  Slumdog Millionnaire », c’était écrit ainsi…

Dans l’autre, il re vit son enfance principalement par les histoires de son oncle et de sa sœur et comprend alors certains comportements.

On se plonge facilement dans l’histoire et en plus ça se lit vite. Ca ne laisse pas non plus insensible.

Je pense que l’auteur a cherché à re tracer des scènes de la vie quotidienne (et je pense de sa vie quotidienne) afin que le lecteur puisse s’y reconnaître.

Je viens de récupérer l’homme qui marche et le sauveteur (celui là je l’ai en format manga). J’ai feuilleté les premières pages, cette fois les histoires ont l’air différentes.

hommequimarchelesauveteur

6 mai 2009. Livre. Laisser un commentaire.